Comment regarder un match de football ? – Rencontre avec les auteurs

Comment regarder un match de foot ? Les clés du jeu décryptées
Comment regarder un match de foot ? Les clés du jeu décryptées

Vous aimez le football et vous vous demandez encore comment Laurent Blanc a pu innover pour mieux perdre en Ligue des Champions, alors Comment regarder un match de football est ? doit devenir votre livre de chevet. L’occasion idéale pour rencontrer les auteurs d’un livre qui fait date. 

L'art du jeu, la science de la tactique
L’art du jeu, la science de la tactique

Comment vous est venue l’idée d’écrire Comment regarder un match de football ?

On avait proposé ce thème à l’éditeur pour deux raisons principales. D’une part, il s’agissait d’un prolongement assez naturel du travail accompli depuis quelques années sur les Cahiers du Foot en général, et sur le blog dédié à la tactique (les Dé-managers) en particulier. D’autre part, il nous semblait qu’un livre en français manquait sur le sujet, il nous semble que l’approche tactique n’est pas assez valorisée en France. Celui qui a le goût pour la tactique reste trop souvent cantonné, avec une certaine condescendance parfois, au statut de « geek » du foot, alors que parler tactique, c’est parler du football comme d’un jeu collectif, tout simplement.

Comment avez vous écrit à plusieurs ? Comment vous êtes vous répartis le travail d’écriture du livre ?

On a d’abord travaillé ensemble sur les grands objectifs du livre et sur la structure. Celle-ci a évolué au fil de l’écriture et des interview réalisées, mais on a toujours écrit à l’intérieur d’un cadre, avec le souci de bien chapitrer. Du coup, il était relativement aisé de se répartir les passages en fonction des goûts ou des spécialités. Quand l’un de nous était motivé, il se lançait dans une partie, sur un google doc partagé, et chacun pouvait ensuite aisément relire, commenter ou amender les travail des autres.

Quelles ont été les difficultés rencontrées au moment de l’écriture , de la formalisation et de la conception du livre?

Il a d’abord fallu faire un gros effort sur le plan, parce qu’il ne fallait pas tomber dans le piège consistant à parler de tout en même temps. Ce piège est d’autant plus redoutable que bien des matches et des entraîneurs sont intéressants pour tout un tas de raisons différentes. On commence à parler défense à trois au sujet de Bielsa, et sans s’en rendre compte on finit par parler marquage individuel, puis pressing, puis compensation… Avoir distingué « avec / sans le ballon » plutôt que « attaquer / défendre » a été, je crois, très bénéfique. Il est devenu plus facile de trouver les sous-parties. Identifier, accumuler puis exploiter les ressources pertinentes étaient un autre problème, il fallait ensuite tout répartir correctement dans le livre (c’est l’autre utilité du plan), mais une fois ce travail accompli, les témoignages et citations servaient de repères. Mais on en avait tellement qu’on craignait l’overdose. Enfin, il faut trouver, en dehors des heures de travail, l’énergie d’écrire et de beaucoup relire !

Le Parc OL, nouvel écrin pour l'Olympique Lyonnais
Le stade et son terrain, cœur du jeu, espace à conquérir

Vous avez une approche extrêmement rationnelle de la tactique et de son importance aujourd’hui. D’où vous viennent cet intérêt et cette passion d’expliquer et de comprendre le football autrement ?

On a essayé d’avoir une approche qui n’était pas que rationnelle, on a essayé, aussi, de lier la tactique à des personnalités, des tempéraments, des caractères. Mais il reste vrai que concrètement, l’organisation sur le terrain est une approche rationnelle. D’où vient cet intérêt? Peut-être du goût pour le football considéré comme un jeu d’équipe. Chacun d’entre nous doit avoir son traumatisme d’enfance qui lui a fait aimer les décalages, les écarts entre les lignes, les systèmes, mais ce n’est pas une passion exclusive non plus: on adore aussi quand tout part en sucette. Par ailleurs, on n’a pas le sentiment de comprendre le football « autrement ». On le regarde davantage comme ça, mais on n’est ni précurseurs, ni isolés: de plus en plus de médias font de l’entraîneur une personnalité centrale du match de foot, on est ravis de constater que la performance du PSG a été souvent commentée en questionnant le 3 – 5 – 2. Non pas qu’on considère que l’explication tactique est toujours la plus déterminante pour commenter un résultat, on pense simplement qu’elle est toujours à considérer.

Pouvez vous nous expliquer comment passe-t-on de l’aventure des Cahiers du foot à la sortie du premier manuel français de vulgarisation et d’explicitation de ce qu’est la tactique dans le football ?

Eh bien, tout naturellement – et merci beaucoup pour le compliment. Tout naturellement, parce que comme on le disait plus haut, cela fait quelques années qu’on a choisi ce terrain (travail d’observation du jeu collectif dans tous les championnats, tentatives de définitions, relais des déclarations d’entraîneurs…) pour des articles. Pour franchir le cap, il fallait ensuite la confiance d’un éditeur, et Solar avait déjà travaillé par le passé avec les Cahiers.

Pour un passionné comme je le suis, vous lire m’a permis de retrouver le niveau de compétence des meilleurs ouvrages anglo-saxons comme Inverting the pyramid. Aviez vous des modèles d’écriture ?

Merci ! Oui, évidemment Jonathan Wilson est un peu une base pour nous. Ce n’est pas celui qui est le plus « technique » au niveau de la tactique, si l’on peut dire, mais sa manière de raconter les histoires qu’il y a derrière les évolutions tactiques historiques est un modèle. On aime globalement beaucoup les journalistes foot du Guardian, et particulièrement leurs correspondants étrangers, notamment Sid Lowe en Espagne. On lit finalement beaucoup plus de journalistes anglais, parce qu’on y trouve un peu plus ce que l’on recherche. Mais on aime aussi le style d’écriture des journalistes sport de Libération, par exemple, dont Grégory Schneider.

Arsène Wenger, coach et manager d'Arsenal
Arsène Wenger, grand manager, piètre tacticien ?

Quels sont aujourd’hui, selon vous, les plus grands tacticiens français et étranger en activité ? Quels sont les entraîneurs qui proposent des tactiques originales ? Qui seront les grands coachs de demain ?

Pep Guardiola est incontournable dans la catégorie de ceux qui proposent des tactiques originales, il changerait presque à tous les matchs et pendant les matchs. Mais au-delà des ajustements tactiques etc, ce que fait Diego Simeone à l’Atlético est remarquable. Il faut dépasser le simple cliché de la destruction, parce que son équipe sait aussi très bien jouer au ballon. Il a su faire adhérer ses joueurs à son discours, à ses idées, et ils appliquent son plan tactique à la lettre. C’est ça, au final, ce que recherche tout entraîneur. Après, il est difficile de juger de manière absolue la qualité d’un entraîneur, puisque tous n’évoluent pas dans le même contexte, avec les mêmes enjeux, les mêmes impératifs, les mêmes pressions. L’exemple de Claudio Ranieri, viré comme un malpropre de la Grèce et aujourd’hui adulé en Premier League, est une bonne leçon. En France, on a du mal à voir vraiment émerger une génération de grands coachs. Les clubs font beaucoup confiance à des adjoints qui ont de la bouteille, par impératifs de court terme mais aussi contraintes économiques. Mais on aime beaucoup les principes de Claude Puel à Nice, notamment.

Qu’avez vous pensé des derniers quarts de finale de Ligue des Champions ? Et notamment des prestations tactiques de Luis Enrique, de Pep Guardiola et Laurent Blanc ?

Manchester City – PSG nous a clairement paru comme l’opposition la plus faible. Le fait que Laurent Blanc décide, pour le match le plus important de saison, de lancer un système à peine travaillé et absolument pas maîtrisé nous a interloqués. Pour Atlético-Barça, on sent les Catalans moins fringants depuis quelques temps, et Luis Enrique n’a pas su apporter les ajustements nécessaires pour forcer le verrou des Colchoneros. Mais l’Atlético est tellement fort quand il reste à onze… Le Bayern de Guardiola semble aussi marquer un peu le pas, toujours sans Robben. Comme pour Paris ou le Barça, la possession manque de rythme, d’intensité. C’est un peu inquiétant.

La tactique est un art de la guerre sportive et de l’occupation du terrain. Considérez vous que ce soit une discipline du sport qui serait négligé en France, par paresse, par incompétence, ou du fait de la pression des résultats ?

Cette question est celle – redoutable – des fondements d’une « culture » foot. On peut attester qu’on a rencontré des entraîneurs français compétents pour écrire le livre. La pression du résultat ne laisse pas toujours le temps de bien préparer ses batailles, car un style et des automatismes se fabriquent sur le long terme, mais on peut par ailleurs garantir qu’il n’y a pas plus de pression du résultat en France qu’à l’étranger… On voit quelques progrès dans le traitement de la tactique dans les médias, une émission lui est largement consacrée sur Canal+, les palettes se sont généralisées (même si elles ne sont pas toujours utilisées pertinemment…). Il y a peut-être juste un a priori négatif sur l’idée que les gens se feraient de la tactique, un truc un peu aride et ennuyeux qui ne les intéresserait pas. La relative réussite de notre livre tendrait à démentir cet état de fait. Mais plus généralement, c’est vrai qu’on manque un peu de grands philosophes du jeu, en France. L’école du pragmatisme reste dominante.

Propos recueillis par Jean-Baptiste Guégan le 20 avril 2016.

Tous nos remerciements à l’équipe des Cahiers du football, des Dé-managers et à Gilles Juan, l’un des membres de cette équipe de choc. La critique de Comment regarder un match de football ? est à consulter sur Team Sport Eco.

Quelques conseils bibliographiques complémentaires , proposés par les Dé-Managers, auteurs de Comment regarder un match de foot ? et acteurs incontournables des Cahiers du football.

Inverting the Pyramid, un must-read pour toute l’équipe.

Inverting-the-pyramid

Carlo Ancelotti, mes secrets d’entraîneur, également paru chez Solar, est un autre ouvrage passionnant pour comprendre sa méthode.

Carlo-ancelotti-secrets-entraineur

Herr Pep, un livre en espagnol, non traduit en France, sur la première saison de Guardiola au Bayern, et bon complément de Guardiola, Éloge du style, paru aux éditions Hugo Sport et signé Thibaut Leplat.

Herr PepEloge-du-style-guardiola

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE