Le système Benzema, retour avec Jacques Hennen

Un scandale qui cache le système Benzema
Un scandale qui cache le système Benzema
A l’occasion de la sortie de son dernier livre, Le système Benzema, Jacques Hennen a accordé à Team Sport Eco, une interview revenant sur la genèse de ce livre co-écrit avec Gilles Verdez et qui nous plonge dans l’univers de l’attaquant du Real Madrid. L’occasion de prolonger la critique cet ouvrage que l’on ne peut que vous recommander.
Comment vous est venue avec Gilles Verdez, l’idée d’un livre sur le football après avoir publié Manuel Valls, le conquistador ? Pourquoi s’être porté sur l’attaquant d’origine lyonnaise ? Quels étaient les objectifs de votre enquête ? 
En réalité, on a appris que les éditions Fayard cherchaient a publier une biographie de Karim Benzema dans la perspective de l’Euro. A l époque, il y a un an et demi, on était loin d’imaginer l’affaire de la sex-tape et le retentissement que cela prendrait… D’autres journalistes s’étaient lancés dans l’aventure mais avaient finalement laissé tomber, jugeant l’enquête impossible face à un milieu totalement fermé et à sa loi du silence. A titre personnel, je n’étais pas chaud. En plus, je ne suis pas un journaliste sportif mais Gilles Verdez a su me convaincre. Il avait justement besoin d’un non spécialiste pour enquêter sur la vie « civile » de Karim Benzema.
Comment s’est déroulée l’enquête ? Quelles ont été les difficultés et pressions rencontrées par rapport à d’autres enquêtes plus spécifiques comme celles sur le Premier Ministre ou celles menées quand vous étiez à la tête du Parisien ou de France soir ?
L’enquête a été longue, difficile et pour tout dire laborieuse. Comme on le craignait. Dès mon premier voyage à Bron près de Lyon, le berceau de Benzema, ses parents, ses proches et son agent Karim Djazziri nous ont opposé une fin de non recevoir, teintée de fortes pressions pour nous dissuader d’écrire la biographie. Idem pour le milieu sportif. Contrairement à la biographie de Manuel Valls qui s’est « débloquée » au bout de quatre mois (Manuel Valls ayant finalement accepté de collaborer), celle de Benzema a été de bout en bout très pénible à écrire. Tous les acteurs de l’histoire se taisaient… Quand ils ne nous menaient pas en bateau, y compris les avocats du joueurs… Nous avons dû faire les bordures, partir de très loin pour approcher doucement le personnage par cercles concentriques.
Karim Benzema, footballeur en difficulté
Karim Benzema, un footballeur en difficulté

Quel impact a eu le scandale de la sex tape sur l’écriture du livre et son avancement ? Quand l’affaire de la sex-tape a éclaté, nous étions au deux tiers du livre. Nous avons d’abord cru que cela ajouterait du piment au livre. En réalité, ce n était pas notre propos.

Nous avons dû refaire intégralement notre plan, tout en maintenant notre propos sur le « système Benzema ». Ce que nous avions obtenu avec grande difficulté sur la vie de Benzema est sorti dans la presse… Soudain, les témoins que nous avions eu tant de mal à approcher parlaient spontanément aux médias ! On a dès lors vite compris que cette affaire pouvait coûter l’Euro à Karim Benzema.

Que retiendrez vous du portrait de Karim Benzema que vous avez brossé avec ce livre, et de l’investigation en elle-même dans ce milieu si particulier ?
Personnellement, Karim Benzema m’apparaissait antipathique et pour tout dire sans intérêts, hormis bien sûr ses performance techniques et sportives extraordinaires. Mais plus j’avançais dans l’enquête, plus le personnage est devenu intéressant. Un éternel ado qui n’a pas su mûrir, sous l’emprise de sa famille, de ses copains de la cité, de son agent, de ses entraîneurs… D’où ses dérapages successifs et sa tentation permanente de se « suicider » sportivement et socialement. Benzema ne s’est jamais remis d’avoir « trahi » ses potes de la cité Terraillon à Bron. Il est alors devenu pour moi un personnage attachant. Je comprends mieux aujourd’hui pourquoi Zinedine Zidane, son grand frère et entraineur, Deschamps ou Le Graet l’ont pris sous leur aile et lui ont beaucoup pardonné.
Karim Benzema, un homme soutenu par ses pairs
Karim Benzema, un homme soutenu par ses pairs

Que retenez-vous de ce plongée dans le milieu très particulier du football de haut niveau ? Quelles sont les spécificités et difficultés d’une enquête dans le football  pour un journaliste d’investigation ?

Comme je le disais, j’ai découvert que le milieu du foot et plus généralement du sport de haut niveau est  au cœur de tellement d’intérêts financiers, de jeu de pouvoir énormes qu’il en devient impénétrable. Il est plus facile d’enquêter sur le Président de la République que sur Benzema ! Pourtant l’investigation journalistique dans la sport n a jamais été aussi nécessaire pour dévoiler ce qui le gangrène et finalement abîme inéluctablement son image.

 Comment s’est passée la co-écriture et la collaboration avec Gilles ?
Gilles Verdez est mon ami depuis plus de vingt cinq ans. On est les deux opposés mais on se complète à merveille. Lui, c’est la rigueur et le calme, moi le bouillonnement… Et puis chacun remonte le moral de l’autre dans les moments inévitables de découragement.
Que pensez vous de la non sélection de Karim Benzema assumée et annoncée par la FFF et Didier Deschamps ?
La non sélection de Karim Benzema, inimaginable au début, est devenue crédible pour toute une série de raisons y compris politiques. Comme le dit la célèbre formule : les cimetières sont remplis de gens irremplaçables…
Que révèle cette affaire du fonctionnement de notre société et de la manière dont le football est dirigé en France ?

L’Euro qui se déroule en France à un an de l’élection présidentielle représente un défi qui dépasse le sport. On peut dire que l’image du pays est en jeu. Tout le monde sait que le Premier ministre et le Président, par ailleurs tous les deux passionnés de foot, ont joué un rôle important dans la décision, bien plus que les joueurs de l’équipe nationale, comme on a voulu le faire croire. Noël Le Graët et Didier Deschamps ont dû faire ce choix la mort dans l’âme au nom d intérêts qui les dépassent tous les deux…

Propos recueillis par Jean-Baptiste Guégan le 18 avril 2016 à l’occasion de la sortie du système Benzema. Notre critique du livre est consultable à l’adresse suivante dans notre rubrique, On a lu pour vous… 
Jacques Hennen est enseignant et consultant. Ancien rédacteur en chef du Parisien et de France Soir, journaliste d’investigation, il a écrit avec Gilles Verdez, le système Benzema et Manuel Valls, les secrets d’un destin

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE