Premier League : quelle place pour les supporters?

Une Premier League plus riche et attractive que jamais
Une Premier League plus riche et attractive que jamais

Alors que la Premier League procure toujours le suspense escompté par les fans, comme en témoigne l’épopée de Leicester, les clubs génèrent toujours plus d’argent. Si l’augmentation des droits TV a particulièrement fait jaser, la billetterie des clubs impacte de plus en plus le chiffre d’affaires des clubs en fin de saison et représenter des centaines de millions d’euros. Bien loin de la Ligue 1, tout n’est pas pourtant rose au pays de sa Majesté.

Les grands clubs de Premier League : économiquement gagnant, socialement perdant ?

L’argent au péril de l’ambiance ! C’est ce qu’ont préféré la majorité des puissants en Angleterre. Lors de la saison 2014-2015, la billetterie du Top 6 de Premier League a rapporté entre 44 millions de livres pour Tottenham et 108,1 millions de livres pour Arsenal, record mondial

Cette saison,  le Top 6 n’est plus le même mais les stades des grands clubs anglais sont toujours remplis. Et copieusement puisque 98 % des places au minimum sont occupées à chaque match.

Les plus grandes affluences anglaises de Premier League

Véritable pactole, la billetterie en Angleterre rapporte près de 700 millions d’euros chaque année et croit à mesure que son attractivité sportive augmente. Une position largement enviable en Europe. En effet, l’Angleterre et sa Premier League s’imposent loin devant l’Allemagne et la Bundesliga (474 millions d’euros) ou la Liga espagnole (390 millions d’euros), dans un contexte de croissance du nombre de spectateurs annuels à l’échelle européenne.

Pour autant et en dépit des revenus télévisés qui explosent, les clubs anglais ne s’en contentent pas puisque le prix des places et des season pass ne cesse d’augmenter. Conséquence logique : les « vrais supporters » et les amateurs aussi peu fortunés et que passionnés pestent de plus en plus.

Les prix minimum dans les équipes du Top 6 de Premier League

Le risque pour la Premier League de perdre son identité et la passion populaire

« La Grande Bretagne est la maison de nombreux clubs prestigieux et il ne s’agit donc pas d’une surprise que de plus en plus de touristes internationaux assistent à des rencontres de Premier League. Néanmoins, c’est fantastique de voir le rôle positif joué par le football dans la promotion de l’ensemble des territoires du pays. C’est important pour l’économie locale de certaines régions, pour le football et pour le secteur touristique britannique »

Tracey Crouch, Ministre des sports et du tourisme britannique

La mondialisation de la Premier League a transformé les plus grands clubs en de véritables entreprises de divertissement global. Et le tourisme sportif a pris le dessus. Avec un corollaire immédiat: les stades anglais des grands clubs sont de plus en plus remplis de touristes, notamment asiatiques. Arsenal, Manchester United et Liverpool dépassent par exemple les 100 000 visiteurs internationaux par an. Or, comme peu d’entre eux connaissent vraiment les clubs, ces supporteurs d’une journée sont avant tout des spectateurs de passage. Et l’ambiance s’en ressent grandement.

Aujourd’hui, parmi les plus grands clubs anglais, seul Tottenham affiche encore l’atmosphère si typique des stades de Premier League. Pour autant, avec sa progression sportive, on peut se demander combien de temps reste-t-il aux Spurs avant de voir leur public changer comme celui de Manchester City, ou pire encore, devenir celui de l’ennemi de toujours, Arsenal.

Antoine Corbelli et Jean-Baptiste Guégan

Antoine Corbelli est étudiant en Master Journalisme sportif à l’ESJ Paris, il collabore également à www.ruedufoot.com et http://euro-2016-france.net/.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE