Sauver « Village Départ » ou diffuser le Tour en intégralité ?

Fin de parcours pour Laurent Luyat et Village Départ ? (crédit photo : France TV)
Fin de parcours pour Laurent Luyat et Village Départ ? (crédit photo : France TV)

Pour diffuser l’intégralité des étapes du Tour, France Télévisions serait-elle prête à supprimer son émission phare, Village Départ ?

Alors que le peloton, les fans et les média ont les yeux rivés sur Paris-Roubaix, un débat annexe anime le paysage audiovisuel du cyclisme français et les réseaux sociaux. C’est Thierry Adam qui a mis le feu aux poudres. Interrogé par la Voix des Sports, alors que France Télévisions retransmettra l’intégralité de la course ce dimanche, le commentateur numéro un du groupe a émis l’hypothèse que, dès 2017, toutes les étapes du Tour de France serait diffusées dans leur globalité. Intention confirmée hier, dans L’Equipe, par le patron des Sports de France Télévisions himself, Daniel Bilalian.

Par ricochet, cette nouvelle viendrait mettre en péril l’émission « Village Départ », diffusée à 12h50, chaque jour, en amont de la retransmission de l’étape. Animé par Laurent Luyat, un des piliers du groupe, le programme qui, a fêté ses dix ans l’année dernière, rassemble près de 1,5 million téléspectateurs quotidiennement.

Malgré son lien avec le Tour, Laurent Luyat a voulu une émission « accessible à tout le monde » qui s’apparente plus à « une émission de divertissement« , qui donne « la part belle aux artistes, à la fête » et surtout « envie aux gens de chanter, de taper dans les mains et en même temps de découvrir la région. » Et le vélo dans tout ça ? Il est bien loin. Et c’est assumé !

Sacrifice de la poule aux œufs d’or

Alors pourquoi France Télévisions souhaiterait-elle supprimer un programme qui draine de l’audimat et donc des revenus publicitaires forts ? Surtout pour diffuser à la place un début d’étape trop souvent ennuyeux, surtout à une époque où les courses se jouent au sprint ou dans la dernière montée de la journée.

image

Tout d’abord, cela ferait une économie d’échelle pour France 3 qui n’aurait donc pas à produire une émission lourde (75 personnes, défraiement et logement des invités, etc.).

Ensuite, comme le fait souvent Eurosport, l’intérêt de diffuser l’ensemble des étapes aurait un intérêt pour les annonceurs. « Diffuser une compétition dans sa totalité permet d’accumuler un public et de lutter contre l’émiettement des audiences, affirme Daniel Bilalian ». Cette garantie d’une audience captive et captée qui  » n’éteint pas sa télé pendant la coupure publicitaire » permet donc « aux entreprises de réellement savoir en direct que leur publicité a été regardée. » A ce sujet, Daniel Bilalian évoque des événements comme les Jeux Olympiques de Sotchi, couverts par France Télévisions, qui peuvent « faire gagner un ou deux points en parts de marché, revendus ensuite par la régie publicitaire pour l’ensemble des programmes. »

 

Malgré tout, est-on certain que les téléspectateurs du Tour seraient prêts à passer six ou sept heures devant leur téléviseur ? Le gain d’audience serait-il significatif ?

De même, un allongement de la durée de retransmission obligerait, afin de respecter le Code du Travail, de mobiliser deux équipes qui se relaieraient (commentateurs, motos, cameraman, etc.). Même si des solutions en interne sont envisagées, les coûts de production seraient alors supérieurs.

Et si une solution mixte émergeait ? Conserver Village Départ, le recentrer un petit peu sur le vélo tout en conservant son esprit convivial et faire partir les coureurs un peu plus tard, avec des arrivées vers 18-19h, heure qui permettrait aussi aux téléspectateurs rentrant du bureau ou de la plage de profiter des arrivées.

Que les fans ses rassurent, Laurent Luyat sera bien là cet été pour une onzième année. Après, pour 2017, il va falloir se creuser les méninges.

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE