On a bien joué au rugby au PSG !

Le Stade Français champion de France en 1998 avec le logo du PSG (crédit : Paris Canal Historique)
Le Stade Français champion de France en 1998 avec le logo du PSG (crédit : Paris Canal Historique)

Ce soir, en affrontant Chelsea, le PSG sera au centre des attentions. Avec le PSG, à Paris, le football est donc omniprésent. Cela ne doit pas nous faire oublier que ces trois lettres furent naguère associées au rugby. TeamSportEco vous explique !

Court mais intense

En plein été 1996, le Stade Français, alors en pleine renaissance sportive, sous l’égide de l’iconoclaste Max Guazzini, surprend l’écosystème sportif français en annonçant un rapprochement avec la section Omnisports du PSG. Cette alliance est bien entendu née de la volonté du tout jeune président du Stade Français qui a su convaincre le patron du PSG Omnisports de l’époque, un certain Charles Biétry ! L’objectif est avant tout symbolique en faisant se rapprocher les grandes équipes représentant la capitale. Dans le cadre du partenariat, le PSG met aussi à disposition sa force de frappe commerciale et marketing (réseau de distribution de places, cellule sponsoring, etc.). Des offres commerciales communes pour les abonnés voient aussi le jour. C’est donc normal de retrouver sur la tunique stadiste le logo du PSG ou un maillot extérieur très largement inspiré du maillot blanc du PSG.

A l’issue de la première année de ce partenariat, le Stade Français retrouve l’élite du rugby français et l’entente est naturellement reconduite pour une deuxième année. Judicieux, car le Stade Français remporte à la surprise générale le bouclier de Brennus. Avec toujours le logo du PSG sur son plastron !

Exemple de collaboration commerciale entre le PSG et le Stade Français (crédit : Paris Canal Historique)
Exemple de collaboration commerciale entre le PSG et le Stade Français (crédit : Paris Canal Historique)

Malgré la victoire, cette union est consommée, faute de forte volonté commune. En fait, ni le PSG, ni le Stade Français n’ont réellement besoin l’un de l’autre et l’intérêt symbolique ne suffit plus. De plus, le projet perd Charles Biétry, un des premiers supporters, parti pour la très prenante et exposée présidence du PSG Football.

Même issue pour le XIII

En 1995, la Fédération Française de Rugby (FFR) connait des querelles internes importantes, ce qui oblige les sécessionnistes (Jacques Fourroux) à se rapprocher des frères ennemis de la Fédération de Française de Rugby à XIII. Opportunistes, ils profitent de la création de la Super League en 1995 (ligue alternative initiée par le groupe de média Murdoch rassemblant la majorité des plus grandes équipes de XIII) : parmi les 14 équipes sélectionnées, deux seront françaises. Toulouse et Paris obtiennent alors leur billet.

Un maillot inspiré de celui du PSG (crédit : Paris Canal Historique)
Un maillot inspiré de celui du PSG (crédit : Paris Canal Historique)

C’est donc au sein de la section omnisports du PSG que la Paris Saint-Germain Rugby League (omnisports) est lancée, attirant ainsi plusieurs grands noms du XIII français. En 1996, malgré une première victoire prometteuse dans un Charléty presque plein, le club évite de peu la relégation. Même place lors de la saison suivante. Malheureusement, ce sera la dernière saison du XIII à Paris version PSG. Malgré un intérêt populaire certain, l’aventure est trop coûteuse en termes de logistique (location de Charléty, défraiement des équipes visiteuses, etc.) et les sponsors ne se sont pas vraiment bousculés. De plus, les querelles internes entre le XIII et le XV mais aussi au sein de la FFR XIII (les clubs se plaignant de voir partir leurs meilleurs joueurs, obligeant les Parisiens à recruter des éléments australiens et néo-zélandais) ont eu raison du projet.

Le Qatar, pas intéressé

Depuis 2012, date à laquelle les fonds qataris et QSI ont acquis le PSG, les spéculations sur une renaissance du PSG omnisports ont mené bon train. Surtout, après que les Qataris aient aussi jeté leur dévolu sur la section handball. Le titre du Stade Français l’an dernier a également relancé les rumeurs d’un rugby parisien dans le giron du PSG. Selon Michel Desbordes, expert dans le marketing sportif, le rugby n’est pas un sport porteur pour le Qatar qui préfère avancer avec d’autres sports collectifs plus universels : « le rugby est trop décalé pour le Qatar, qui a une stratégie mondiale alors que le rugby n’est pas suivi partout » expliquait-il dans les colonnes de L’Equipe au moment du titre parisien.

Nous ne sommes donc pas prêts de revoir les logo du PSG sur un terrain de rugby !

Sources : Paris Canal Historique, L’Equipe

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE