HSBC et les Sevens, trajectoires de développement parallèles

Le Hong-Kong Stadium et ses 40 000 places
Le Hong-Kong Stadium et ses 40 000 places – Crédit : fasttrackagency

Le plus gros tournoi de rugby à VII de l’année débute aujourd’hui à Hong-Kong, berceau de la banque HSBC. Le plus gros sponsor du rugby, originaire de l’ancienne ville Etat, se développe en même temps que la pratique du Sevens.

La banque, plus connue récemment pour l’imbroglio Swissleaks, originaire de Hong-Kong où elle fut créé en 1860 (sous le nom de HKSC à l’origine), est le « sponsor titre des Sevens de Hong-Kong depuis 2012 comme l’explique Giles D. Morgan, directeur Evènement et sponsoring d’HSBC. La banque était déjà sponsor entre 1976 et 1998. »

????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????
Vue depuis la tribune sud, la plus festive – Crédit : drinksworld.asia

Elle sponsorise le plus gros événement sportif de son pays d’origine, la Mecque du rugby à VII mondial, qui rassemble chaque jour près de 40 000 personnes lors du dernier week-end de mars. Avec la Fédération anglaise de rugby (RFU) et Cathay Pacific, autre sponsor originaire du territoire, elle a transformé, depuis 1976, l’événement, passé d’une série de matchs amicaux à un show sportif de trois jours qui rapporte environ 34 millions d’euros (HK$ 310M) à l’économie de Hong-Kong selon le Telegraph.

« Développer une affinité hors de la base d’origine »

Depuis 2010-11, HSBC donne également son nom aux IRB World Sevens Series, l’appellation qui regroupe tous les tournois internationaux du VII. La banque a donc fait le pari du VII et saisi ainsi l’opportunité d’un sport devenant olympique à partir de 2016. Comme le soutient, Giles D. Morgan, pour la banque, c’est une manière de grandir « au delà des frontières asiatiques et de répondre au double objectif, autant pour la banque que le rugby à VII, de développer une affinité pour une activité hors de la base d’origine. »

L'ensemble des capitaine posent pour la photo lors de la première épreuve à Gold Coast en Australie.
L’ensemble des capitaines posent pour la photo lors de la première épreuve à Gold Coast en Australie – Crédit IRB

Plus gros sponsor du rugby mondial, elle entend développer le rugby à VII « en profitant des Jeux Olympiques et toucher un nouveau public dans les marchés émergents, ce qui serait bénéfique pour les Sevens Series et la banque. » Pour se faire, elle développe le rugby à 7 au Brésil via la Serevi Academy (du nom de la légende fidjienne de rugby à 7), dont HSBC est , là-encore, sponsor titre.

Se diversifier et toucher de nouveaux territoires grâce à un sport qui initie de nouveaux publics, tel est l’objectif annoncé du sponsoring d’HSBC. « Un des arguments en faveur de son engagement dans le rugby à 7 a été la correspondance entre les lieux des tournois de la tournée et les marchés prioritaires identifiés par HSBC », corrobore Giles D. Morgan.

Sources : The Telegraph

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE